Notre histoire

  • Séjour à L'Arche d'Ecorchebeuf
  • Journée des bénévoles en 2010
  • Week-end de ressourcement 2011

Un grain de folie

1983 : l’Association l’Atre est créée.

A l’origine de la création, un couple Babeth et Bernard Deleplanque qui cheminent depuis 10 ans. Le parcours est riche : « la » rencontre avec Jean Vanier en 1971, la vie partagée durant 2 ans à L’Arche de Compiègne (Le Levain), la création de Foi et Lumière à Lille, de multiples rencontres providentielles, dont celle de Gérard Robinet, le président fondateur. Toute cette aventure a un goût de folie.
Après plusieurs opportunités étudiées, la première maison est achetée. Ce n’est pas la plus belle, mais, spatieuse, sur un terrain arboré, c’est celle qui offre le plus de possibilités. Des amis wambrecitains ou proches, viennent prêter main forte. De la cave au grenier, les travaux se succèdent. Des amis, de jeunes allemands et autrichiens, « compagnons bâtisseurs », viennent passer l’été 1982 pour travailler sur le chantier.

En 1983, le foyer « le Sarment » accueille les 7 premières personnes, travaillant toutes en CAT. Les assistants travaillant également à l’extérieur, le foyer fonctionne au début en complète autonomie financière.
En 1987, le foyer de l’Aubier, à caractère « occupationnel » ouvre ses portes à 7 nouvelles personnes, rue Obert à Wambrechies.
En 1990, le foyer la Messagère à Armentières rejoint l’Atre (celui-ci reprendra son indépendance en 1997, par la création d’une résidence-services). Cette année là, deux personnes externes seront désormais accueillies en accueil de jour.
En 1997, le foyer du Tournesol ouvrira à Quesnoy sur Deûle accueillant également 7 personnes.
En 2005, un nouveau bâtiment sera construit pour accueillir in fine 20 personnes en journée (internes et externes).